#EndSARS: Non à la brutalité policière

Mercredi 14 octobre 2020

Depuis quelques semaines, des manifestations contre une unité de police ont débutées au Nigeria et dans d’autres pays, par des nigérians. Ces manifestations ont été diffusées sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EndSARS ou #Endpolicebrutality.

Le nom SARS qui signifie Special Anti-Robbery Squad (Escouade Spéciale Anti-vol) était une escouade de la police nigériane, jugée trop brutale envers les jeunes. La jeune population nigériane l’accusait de traitements injustes, corrompus et brutaux. Une personne tatouée, avec un piercing ou utilisant un ordinateur d’une certaine manière était rapidement assimilée à un bandit ou un pirate d’internet.

Un rapport publié en juin par Amnesty International indiquait plus de 82 cas de torture, de mauvais traitements et d’exécution extrajudiciaire de janvier 2017 à mai 2020.

Les manifestations ont débutées pour exiger la dissolution de cette unité de police. Les manifestants qui étaient en majorité des jeunes, âgés entre 18 et 24 ans sont sortis dans les rues de Lagos, Londres mais aussi Accra etc. L’unité de police qui avait été créé pour lutter contre les vols était jugée mal organisée, corrompue et ne respectait pas les droits de l’Homme.

Le gouvernement nigérian a agréé à la demande des manifestants. Il faut noter que de nombreuses célébrités nigérianes mais aussi d’autres contrées ont soutenues et participées aux manifestations. On peut citer les artistes chanteurs Davido, Wizkid qui ont participés aux manifestations. L’artiste Rudeboy qui a fait sortir une chanson mais aussi des stars américaines telles que Kanye West, Trey Songz, Rio Fernando et bien d’autres qui ont publiquement exprimer leur soutien. Du côté du Ghana, nous avons aussi l’artiste chanteur Shatta Wale qui a publié une chanson en soutien aux protestations.

Les manifestations se poursuivent jusqu’à cette date car la population estime que la dissolution de cette unité n’est pas suffisante et réclame d’autres reformes.

Notons que durant les protestations, les manifestants ont refusé de rencontrer les représentants du gouvernement en petit comité. C’était en public et sur les lieux des protestations que les gouvernants recevaient les plaintes des manifestants pour éviter toute corruption ou intimidation.

Le 13 Octobre 2020, a été à Accra, la scène d’une manifestation « EndSARS ». Des Nigérians résidants à Accra se sont regroupés sur le parvis du haut-commissariat du Nigéria à Accra avec des pancartes #EndSARSNow et vêtu de t-shirts personnalisés avec des inscriptions encourageant à la fin des brutalités policières.

Après Londres, Accra est la deuxième ville à s’impliquer dans cette manifestation physique qui se veut un appel adressé à l’administration Buhari, stipulant que la voix de la jeunesse doit être considérée. Ils ont notifié que les abus (vol, harcèlement, extorsion, exécutions extrajudiciaires) du SARS envers la jeunesse devenaient insupportables et qu’il était temps que ça cesse.

Des célébrités Ghanéennes se sont joint au mouvement pour apporter leur solidarité à leur pays voisin car étant conscient que cela n’arrive pas qu’aux autres.

Sources :

https://www.ghanaweb.com/GhanaHomePage/NewsArchive/End-SARS-Having-a-laptop-is-not-a-crime-Nigerians-in-Ghana-join-protest-1083631

https://www.bbc.com/afrique/region-54525586

https://edition.cnn.com/2020/10/13/africa/global-end-sars-protests-nigeria-intl/index.html

https://en.wikipedia.org/wiki/End_SARS

frigha

Changer de langue»
WhatsApp chat