À propos du Reporter

Frigha

À propos de Frigha Frigha est l’acronyme de ‘Francophone In Ghana’. C’est une organisation non-gouvernementale

Mise à jour n ° 23: Mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus au Ghana

Suite à une hausse considérable des cas de coronavirus au sein du pays ces derniers jours, le président ghanéen a appelé à des efforts consentis par chaque individu dans son discours du 31 janvier 2021.

Le président a affirmé que le pays est passé à 700 cas par jour au lieu de 200 cas par jour, ces deux dernières semaines. Par conséquent le nombre de cas a doublé de 1900 il y a deux semaines à 5358 cas à la date du 31 janvier.

Des mesures de restriction qui avaient fait leur preuve par le passé ont étés réintroduites par le président. A cet effet jusqu’à nouvel ordre, les manifestations telles, les funérailles, les mariages, les concerts, les représentations théâtrales et les fêtes sont de nouveaux interdites. Des enterrements privés sont autorisés avec tout au plus de vingt-cinq (25) personnes, suivant l’application des protocoles de distanciation sociale, d’hygiène et de port de masque.

Les plages, les boîtes de nuit, les cinémas et les bars demeurent fermés. Les frontières terrestres et maritimes restent aussi fermées. Les lieux public et privé de travail peuvent employer un système de travail par équipe ou envisager le télétravail si possible. Bien que des conférences puissent avoir lieu dans le strict respect des protocoles d’usages, le président encourage l’usage des plateformes virtuelles.

Les restaurants devront prioritiser les repas à emporter et éviter autant que possible les consommations sur place. La fédération ghanéenne de football et l’association ghanéenne de football devront s’assurer du respect de la règle des 25% des capacités dans les stades et toujours dans le respect des mesures de sécurité. Les églises devront respecter les mesures mises en place également (2-heures de fréquentation, les mesures barrières et dispositif de lavage des mains).

Depuis la réouverture des écoles, il a été noté quelques cas positif parmi les élèves. Ainsi, le président a invité les responsables scolaires à se conformer aux mesures mises en place par le Service ghanéen de l’éducation. Le président a aussi encouragé le Ghana Health Service à poursuivre une surveillance particulière afin de contenir la pandémie.

Les agences de régulation feront des contrôles aléatoires dans la rue comme dans les entreprises d’où il faudrait être toujours en règle avec les protocoles d’usage. Le président a aussi encouragé les citoyens à rester chez eux s’il n’y a pas d’urgence. Aussi, dès l’apparition des symptômes, tout malade est prié de se rendre dans un centre de santé le plus proche pour une prise en charge immédiate.

Un compte rendu du 58e Sommet de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO qui s’est tenu en ligne a mis à jour le coût pour les tests Covid-19 des ressortissants de la CEDEAO à 50 dollars et pour les non-ressortissants de la CEDEAO le coût demeure à 150 dollars. Les voyageurs dont le test sera positif, supporteront à leur propre frais le coût de l’isolement et du traitement obligatoires contrairement aux arrivants ghanéens qui seront pris en charge par le gouvernement ghanéen.

Pendant ce temps, le pays se prépare à recevoir son lot de vaccin contre le Covid-19. Donc d’ici la fin du mois de Juin, il est attendu 17,6 millions de vaccin pour le peuple Ghanéen, mais le 1er vaccin sera dans le pays en mars.

Source : https://presidency.gov.gh/index.php/briefing-room/speeches/1859-update-no-23-measures-taken-to-combat-spread-of-coronavirus

sophia prunelle

Changer de langue»
WhatsApp chat