À propos du Reporter

Frigha

À propos de Frigha Frigha est l’acronyme de ‘Francophone In Ghana’. C’est une organisation non-gouvernementale

Mise à jour n ° 24: Mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus

Le 28 février 2021, le président ghanéen a tenu son 24ème discours concernant la gestion du Covid19 sur le plan national.

Il a notamment annoncé l’arrivée des vaccins anti-covid, le mercredi 24 février 2021 au Ghana. Le Ghana a ainsi réceptionné le premier lot de six cent mille (600.000) doses de l’AstraZeneca vaccin. Arrivé plus tôt que prévu, le président a remercié son équipe et les fonctionnaires du ministère de la Santé et du Ghana Health pour le travail acharné, sans oublier les contributeurs et les gestionnaires de COVAX (Un pilier des vaccins de l’accélérateur d’accès aux outils Covid-19 – ACT). Le vaccin AstraZeneca est l’un des deux (2) vaccins qui ont, à ce jour, été approuvés et déclarés sans danger pour l’utilisation par la Food and Drugs Authority (FDA)- L’Autorité de l’alimentation et de la pharmaceutique. Cependant, un processus de certification est en cours pour les autres vaccins en vue de leur acquisition, afin d’atteindre l’objectif fixé qui est de vacciner vingt millions de Ghanéens d’ici la fin de cette année.

La population a été subdivisée en 4 groupes selon le Plan national de déploiement des vaccins, afin de faciliter les campagnes de vaccination.  

Le groupe 1 comprend les « travailleurs de la santé, le personnel de sécurité de première ligne, les personnes souffrantes de problèmes de santé sous-jacents, les personnes âgées de soixante (60) ans et plus et les membres de première ligne de l’exécutif, de la législature et de la justice ».

Le groupe 2 comprend  « les services d’approvisionnement en eau et en électricité, les enseignants et les étudiants, la fourniture et la distribution de carburants, les agriculteurs et la chaîne de valeur alimentaire, les services de télécommunications, les services de contrôle du trafic aérien et de l’aviation civile, les services météorologiques, les services de transport aérien, les services de gestion des déchets, les médias, le public et les services de transports commerciaux privés, le service de police, les forces armées, le service pénitentiaire, le service d’immigration, le service national des incendies, la division CEPS (Customs Excise and Preventive Service ou Service des douanes, des accises et de la prévention), du Ghana Revenue Authority (Autorité fiscale du Ghana) et d’autres membres de l’exécutif, du pouvoir judiciaire et du législatif ».

Le groupe 3 comprend « toutes les personnes de plus de dix-huit (18) ans, à l’exception des femmes enceintes » tandis que le groupe 4 comprend les mères enceintes et les personnes de moins de dix-huit (18) ans qui seront vaccinées lorsqu’un vaccin approprié sera disponible.

La campagne de vaccination se tiendra du 2 au 15 mars 2021 avec les deux premiers groupes, dans les quarante-trois (43) districts notés comme épicentre de la pandémie. Et pour atteindre l’objectif de vaccination fixé, douze mille quatre cent soixante et onze (12.471) vaccinateurs, trente-sept mille, quatre cent treize (37 413) bénévoles et deux mille soixante-dix-neuf (2 079) superviseurs seront déployés pour toute la durée de la campagne.

Le président a tenu à rassurer la population quant à l’efficacité du vaccin. Il a ainsi confirmé que le vaccin n’est pas dangereux et n’a pas le pouvoir de modifier l’ADN. Il a aussi affirmé que ce dernier n’intègrera pas de dispositif de suivi dans les corps et ne causera pas d’infertilité chez l’homme ou la femme comme les rumeurs le disent. Afin de rassurer les concitoyens, le président et le vice-président ainsi que leur épouse, se feront vacciner en premier le lundi 01er mars 2021 dans deux (2) établissements de santé de la ville d’Accra. D’autres autorités et certains professionnels des médias, se feront également vacciner le mardi 2 mars. Le vaccin en plus de contrer l’impact du covid19 sur les personnes, restaurera également les moyens de subsistance et l’économie nationale.

Le président invite tous les acteurs de la société à soutenir la sensibilisation à la campagne de vaccination. Cependant, il espère aussi qu’un vaccin sera développé au Ghana et incite à ce que les recherches se poursuivent.

Il précise toutefois que le déploiement des vaccins ne met en aucun cas fin au respect des mesures barrières et que les restrictions annoncées dans son 23ème discours restent d’actualité jusqu’à nouvel ordre.

Source : https://presidency.gov.gh/index.php/briefing-room/speeches/1865-update-no-24-measures-taken-to-combat-spread-of-coronavirus

frigha

Changer de langue»
WhatsApp chat